A la découverte des Galaxies naines

rédigé par Daniel Kunth mai 18, 2016

Galaxies naines : détermination de l’hélium primordial (Yp), étude des « starburst »:

La valeur Yp que nous avons trouvée à l’époque en utilisant des récepteurs nouveaux (comptage de photons à Las Campanas) et plus élevée que celle publiée alors, est bien acceptée aujourd’hui (avec de meilleures données encore). La recherche de galaxies plus déficientes en métaux fut infructueuse, mais comme souvent en science, a contribué à poser une autre question, celle du seuil de métallicité que les relevés espéraient d’atteindre et des raisons pour lesquelles aucune galaxie extrême n’a jamais été trouvée. Nous avons avancé l’hypothèse de l’auto-pollution, hypothèse qui fut testée avec les satellites FUSE et HST par la mesure de l’abondance des éléments lourds dans le gaz neutre (HI) comme je l’explique plus loin.

Les études de ces galaxies se sont poursuivies en imagerie également afin de comprendre si ces objets sont “jeunes “. Nous avons ainsi obtenu les premières images CCD de ce type d’objet (Canada France Hawaïi Telescope). Il est maintenant clair que ces galaxies ne sont pas “jeunes”.

Ces sujets peuvent également vous intéresser