Des mots du ciel aux maux de la Terre

rédigé par Daniel Kunth mars 8, 2016

Nous sommes les premières générations à avoir eu le privilège de contempler les rondeurs de la Terre. Nos grand-mères la croyaient ronde, sur parole, sans jamais l’avoir vue. Nous en avons fait l’expérience visuelle lors des premières missions spatiales avec le célèbre Lever de Terre, pris en orbite par William Anders lors de la mission Apollo 8 vers la Lune.

On y voit la Terre formant un croissant, avec au premier plan la surface lunaire. On a dit de cette image qu’elle était « la photographie environnementale la plus influente jamais prise ».

Plus tard vint la fameuse Bille bleue, obtenue le 7 décembre 1972, par l’équipage d’Apollo 17, à une distance d’environ 45000 km. Enfin, en 1990, « un point bleu pâle » suspendu dans un rayon de Soleil visualise notre planète, captée par la sonde Voyager 1, à 6,4 milliards de kilomètres.

Carl Sagan dit de cette image qu’elle invite à exercer « notre responsabilité de cohabiter plus fraternellement les uns avec les autres, et de préserver et chérir ce point bleu pâle, la seule maison que nous ayons jamais connue ».

Janvier 2016 – L’Astronomie

Lire la suite

Ces sujets peuvent également vous intéresser